Pourquoi accepter le travail intermittent ?

Le travail intermittent est aujourd’hui très courant dans le monde professionnel, notamment dans les domaines connaissant des fluctuations au cours de l’année. Cela peut être dû à une saison particulière comme la récolte pour l’agriculture ou les vacances pour le secteur hôtelier. Le contrat de travail intermittent peut profiter tant à l’employé qu’à l’employeur. Cependant, que faut-il savoir concernant ce type de contrat de travail ? Quels sont les avantages et à quoi faut-il faire attention ?

Qu’est-ce qu’il faut savoir sur le travail intermittent ?

Le travail intermittent est un contrat d’emploi régi sous une durée indéterminée, il possède donc les mêmes caractéristiques que le CDI. De ce fait, le salarié intermittent profite de même avantage qu’un employé à temps plein. On parle ici de conditions salariales, d’heures supplémentaires, d’avantages sociaux ainsi que d’ancienneté.

Le contrat de travail intermittent est de nature très flexible, c’est-à-dire que tout ce qui est convenu entre le travailleur et l’employeur peut être négocié. Dans cet engagement écrit doit être mentionné, la qualification du travailleur ainsi que sa rémunération, la durée de travail minimum sur une période annuelle préétablie ainsi que la répartition du temps de travail convenue entre les deux parties.

Quels sont les avantages d’un travail intermittent ?

Un travail intermittent peut être qualifié de travail saisonnier, c’est-à-dire, que vous ne travaillez pas tout le long de l’année, mais durant une période bien déterminer. Par rapport à cela, déjà, vous avez donc la possibilité de vous organiser pour faire plusieurs activités dans l’année. Dans la majorité des cas, on prend deux ou trois postes intermittent dans une périodicité différente. Cela permet d’avoir toujours une activité au long de l’année.

Aussi, le travail intermittent, comme il s’agit d’un CDI, vous offre une sécurité d’emploi et une couverture sociale et médicale tout au long de l’année même durant vos périodes d’inactivité. Mais aussi, vous gagnez en ancienneté comme tout travailleur dans une entreprise sans y être présent à temps plein.

Ce qui est bien aussi, est que le travailleur est libre de travailler dans différentes entreprises sans contrainte d’exclusivité, cela bien entendu sous accord de confidentialité de procédé et autres.

À quoi faut-il faire attention dans un travail intermittent ?

Lorsqu’on s’engage dans un travail intermittent, il y a certains points à considérer, comme la périodicité du travail. Avant de signer, il est conseillé de bien fixer avec son employeur le calendrier des activités. Cela dans le but de pouvoir s’organiser du côté du travailleur, mais aussi d’éviter les sanctions légales ainsi que la reconduction en CDI du côté de l’entreprise.

Il est aussi intéressant de savoir que le salarié intermittent a le droit de demander un lissage des rémunérations. C’est-à-dire qu’il peut recevoir le salaire convenu annuellement par tranche mensuelle, cela même si la période d’activité est préétablie.

Pourquoi se tourner vers l’e-commerce ?
Doit-on utiliser les logiciels de sauvegarde de mot de passe ?
Comment préparer un bilan comptable ?